Là où les arbres veillent sur l’eau – Concours de photographie

En début 2020, RAPPEL: Parole-Création a planifié un festival de cinq jours intitulé Là où les arbres veillent sur l’eau, combinant la littérature, diverses formes d’art et la mise en valeur de l’environnement.  Nous remercions la Fondation Madeleine Auclair, Photo Laplante, Yves Robillard député fédéral de Marc-Aurèle FortinChristopher Skeete, député provincial de Sainte-Rose, Caisses Desjardins Caisse du nord de Laval et les conseillers municipaux,Virginie Dufour pour leur soutien financier à ce festival ainsi que notre partenaire, le Centre d’interprétation de l’eau.

Un des événements du festival était l’exposition des œuvres des sept finalistes d’un concours de photographie de la rivière des Mille Îles.  Un appel a été lancé et les candidats ont envoyé leurs photographies en trois copies qui ont été remises aux trois membres du jury: madame Annie Depont, pdg de Traces magazine et de plusieurs événements d’art visuels dont Les sculpturales de Saint-Sauveur, monsieur Lucien Lisabelle, photographe professionnel ainsi que Françoise Pêtre-Varin, auteure, artiste en arts visuels, galeriste et membre de  RAPPEL: Parole-Création

Chaque membre du jury a classifié les photographies reçues par ordre de préférence et les résultats de cette sélection ont été compilés. Les sept finalistes retenus sont:  Cesar Carrasco, Gilles Cossette, Andréas Lange, Béatrice Lange, Jade Maillette, Natacha Marleau et Adriana Schneider.  Félicitations à tous!

Voici les commentaires de Madame Pêtre-Varin au sujet de l’oeuvre lauréate:

Toute oeuvre picturale a ses règles d’harmonie: la composition, la couleur, la luminosité.  L’équilibre n’est pas suffisant, il faut y insuffler de l’âme.  Les peintres, les photographes le connaissent, cet « instant de grâce » qu’on ressent lorsqu’on a capté la beauté.

C’est pourquoi la photo sélectionnée a été choisie.  Elle contient toutes ces qualités en plus d’un brin de magie. Félicitations à la gagnante, Béatrice Lange.

À cause de la pandémie due au coronavirus, l’exposition des œuvres finalistes en encadrement temporaire est reportée en juin 2021, au Centre d’interprétation de l’eau situé à Laval. Entre temps, nous vous offrons l’exposition numérique de ces œuvres.  Nous soulignons que celles-ci demeurent la propriété des artistes qui les ont créées et que le téléchargement de ces œuvres est interdit. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s